L’Homme Sans Étiquette

Nous naissons tous un jour et nous mourrons tous aussi un jour, en ce monde. Entre ces deux étapes, nous vivons une histoire. L’histoire de tout un chacun. La plupart d’entre nous passent son temps à essayer de trouver le sens de la vie. Une fois que nous l’avons compris, c’est facile: il suffit de coller une étiquette, de mettre un cachet, de donner un titre à cette histoire. Qui n’aimerait pas donner un titre à son histoire? Une épithète, un surnom ou même un sobriquet? Nous aimons tous être bien rangés dans le bon tiroir. Ou bien dans le mauvais tiroir. Bref, dans un tiroir! Et l’histoire exige aussi d’être casée dans un tiroir. L’histoire exige d’être racontée tout en respectant une logique précise, d’une manière ordonnée, avec des étiquettes… Du début à la fin. Le problème est que, parfois, certaines personnes semblent ne peut vouloir entrer dans ces tiroirs de l’histoire. Elles mettent tout en désordre et ne nous laissent pas leurs coller des étiquettes. Ce spectacle porte sur la difficulté de ranger la vie d’un homme sans étiquette: « José Ângelo Cottinelli Telmo, le… ». Quel sera son surnom? Le problème est que pour que le spectacle puisse être fait, il faut trouver un nom qui définisse cet homme et qui donne un sens à son histoire. Il faut tout ranger dans des tiroirs, commencer par le début et terminer par la fin.

Ce spectacle est-il possible?
Est-ce que l’histoire, une fois pour toute, peut être racontée d’une seule façon?
Combien d’entre nous se laissent ranger dans des tiroirs?
Est-ce que nous devons tous avoir une étiquette qui nous colle?

Mise en scène, texte et interprétation
Miguel Fragata
Scénographie et costumes
Maria João Castelo
Lumières et vidéo
José Álvaro Correia
Musique
Teresa Gentil
Production
Formiga Atómica
Coproduction
Formiga Atómica e EGEAC (Padrão dos Descobrimentos)

Type de public ciblé
Tout public (plus de 7 ans)
Durée
50min
Première
Monument aux Grandes Découvertes, Lisbonne | 8 février 2015